Bannière

VOTRE VISION EN QUESTION

Une confiance réciproque

Tout commence par une rencontre. Vous nous exprimez vos exigences, vos envies, peut-être aussi vos appréhensions. Peu à peu, vous dévoilez votre personnalité et nous faisons connaissance.

En échange, nous vous offrons notre expertise, notre analyse de vos besoins et nos conseils issus de 50 années d’expérience. Nous prenons le temps nécessaire pour affiner vos attentes.
Grâce à cette confiance réciproque, vous trouverez la perle rare parmi notre sélection de montures. Les lunettes qui vous apportent le meilleur confort visuel et mettent en valeur votre visage, tout en respectant votre caractère et votre style : la meilleure version de vous-même !

La vision normale

Lorsque l’œil ne présente aucun défaut visuel, l’image des objets proches ou lointains se forme avec exactitude sur la rétine. Le cristallin se bombe en fonction des distances afin de restituer une image nette.

Les défauts de vision

Quand l’image ne se forme pas correctement sur la rétine, la vision est floue ou déformée. Ce défaut optique nommé amétropie peut correspondre à la myopie, l’hypermétropie ou l’astigmatisme.

Par ailleurs, à partir d’un certain âge nul n’échappe à la presbytie, le vieillissement naturel du cristallin qui se manifeste par une vision de près floue.

La myopie

La myopie est un défaut de vision dû à un globe oculaire « trop long » : la distance entre la cornée et la rétine devient alors trop importante et l’image se forme en avant de la rétine. La personne myope voit flou au loin, mais très bien de près et la distance de vision nette est d’autant plus courte que la myopie est forte.
Plisser les yeux pour voir net de loin, croiser des amis dans la rue sans les reconnaître, écrire le nez collé à son cahier… sont autant de signes révélateurs de la myopie.

Correction de la myopie

La myopie se corrige grâce à un verre négatif (divergent ou concave). Il est conçu pour repousser l’image sur la rétine et restituer une bonne vision jusqu’à l’infini.

Il existe 3 niveaux de myopie :
— une « petite » ou faible myopie de 0 à -2 dioptries,
— une myopie « moyenne » entre -2 et – 6 dioptries
— une « forte » myopie de – 6 à -20 dioptries.

Nos équipes sont à votre disposition pour adapter et contrôler vos verres correcteurs ou vous accompagner dans le port de lentilles de contact. Nous vous conseillons parmi notre large choix de montures et de marques, afin que vous sortiez du flou…

L’hypermétropie

À l’inverse de la myopie, dans l’hypermétropie, les rayons lumineux convergent au-delà de la rétine avec pour conséquence une vision floue de près et nette au loin. En cas de faible hypermétropie, la vision correcte de loin demande un effort d’accommodation pouvant provoquer de la fatigue.

Maux de tête, yeux qui tirent, effort permanent d’accommodation… sont quelques manifestations de l’hypermétropie. Ces symptômes sont plus fréquents en fin de journée. Si une hypermétropie légère passe souvent inaperçue jusqu’à 35/40 ans, un trouble plus important peut-être décelé et corrigé tôt chez l’enfant, car il s’accompagne souvent d’un strabisme.

Correction de l’hypermétropie

Un verre pour hypermétrope est positif (convergent ou convexe) pour rapprocher les images sur la rétine, plus épais au centre que sur les bords.

On distingue 3 niveaux d’hypermétropie :
— une « petite » de 0 à 2 dioptries (qui passera, en général, inaperçue jusqu’à 40 ans),
— une « moyenne » entre 2 et 6 dioptries,
— une « forte » au-delà de 6 dioptries et jusqu’à environ 20 dioptries.

Nous sommes disponibles pour vous apporter toutes les solutions et des réponses à la fois techniques et esthétiques adaptées à tous les besoins, dont ceux des plus jeunes.

L’astigmatisme

La presbytie n’est pas un défaut de réfraction, mais une évolution naturelle de la vue qui concerne tout le monde à partir de la quarantaine. Cette difficulté croissante à voir de près résulte d’un épaississement et d’une perte d’élasticité du cristallin qui altère sa capacité à faire la mise au point.

Les bras deviennent trop courts pour lire un journal ou une carte de restaurant, enfiler un fil sur une aiguille est un défi, une bonne luminosité est indispensable pour mieux lire… sont des signes révélateurs de la presbytie.

Correction de la presbytie

Il existe plusieurs solutions pour corriger la presbytie : verres simples, verres mi distance, lentilles ou verres progressifs. Les besoins varient selon vos tâches quotidiennes, votre profession… Nous vous proposons différentes solutions pour votre correction afin que vous trouviez celle qui vous convient le mieux.

La vision selon votre âge

De 20 à 40 ans : la fatigue visuelle et oculaire

60 % d’entre nous sont concernés par la fatigue visuelle et oculaire, car nos activités quotidiennes et notre mode de vie, notamment l’usage des écrans, sollicitent de manière accrue notre vision de près.

Votre acuité visuelle diminue après une sollicitation excessive de votre vision de près… Vos yeux tirent, piquent ou brûlent avec une sensation de sècheresse… Des maux de tête subviennent en fin de journée… Ce sont peut-être des signes de fatigue visuelle ou oculaire.
Nous sommes à votre disposition pour trouver des solutions qui soulagent ces désagréments et vous conseiller sur les démarches à entreprendre le cas échéant (consultation ophtalmologique, orthoptique…).

À partir de 45 ans, une surveillance régulière s’impose

Après 40 ans, l’apparition de la presbytie est une évolution naturelle et inéluctable. Progressivement, vous ne pouvez plus lire le journal, un livre… qu’en les tenant à bout de bras. Ce trouble d’accommodation se corrige très bien grâce à une correction adaptée, le plus souvent par des verres progressifs, après une consultation et un diagnostic réalisé chez votre ophtalmologiste.

Un contrôle régulier vous permet aussi de prévenir et de détecter au plus tôt la survenue de certaines maladies oculaires (glaucome, cataracte, DMLA…).

Plus de garanties Corfias !
whiteline TOUTES NOS GARANTIES